Autoédition : la charge administrative

Pour clore ce dossier sur la publication d’un livre, Elise Picker propose un petit chapitre à part pour celles et ceux qui choisiront la direction de l’autoédition. En tant qu’autrice hybride, Elise a également pu tester ce mode de publication qui n’a rien à envier à l’édition traditionnelle. En effet, les codes changent et l’on trouve tout autant de travaux sérieux en maisons traditionnelles qu’en autoédition (et malheureusement, un bon nombre de livres non-aboutis dans les deux cas, ce qui est vraiment dommage).

Les obligations de l’autoédition

Si vous vous lancez dans l’aventure de l’autoédition, ayez conscience de la charge de travail qui vous attend.

Vous devrez revêtir toutes les casquettes de l’auteur et de l’éditeur. A vous de trouver les meilleures solutions pour votre livre, en termes de

  • Correction,
  • Mise en page,
  • Graphisme,
  • Diffusion,
  • Promotion.

Il vous faudra être le chef d’orchestre et savoir vous entourer de gens compétents, tout en gérant votre budget… A vous également les joyeusetés administratives :

Acquisition de vos ISBN, déclaration à la BNF, mais aussi selon le statut que vous adopterez tout un tas de déclarations à faire pour être en règle en ce qui concerne les charges sociales et les impôts.

On est loin de l’image de l’artiste rêveur qui vit au gré de son inspiration ! Être auto-édité est une activité à part entière. A certains moments, on peut se sentir un peu écrasé par le poids de tout ce qu’il y a à faire, être découragé ou même perdu…

Ne pas savoir par quel bout prendre les choses. C’est tout à fait normal car cela ne s’invente pas, ne s’improvise pas ! Et malheureusement, on ne sait pas toujours vers quel interlocuteur se tourner pour obtenir des informations justes et simples à comprendre.

Les aides à l’autoédition

Respirez un bon coup et ne paniquez pas trop. De nombreux auteurs sont passés par là et seront ravis de vous aiguiller (je pense notamment au groupe Entr’auteurs sur Facebook qui recèle une mine d’informations et qui permet d’échanger avec d’autres auteurs auto-édités). Je vous invite également à consulter les ressources de l’URSSAF artiste-auteur où vous trouverez des questions réponses, et même des replay de visioconférences très instructives. Bien sûr, il existe aussi des solutions payantes qui à mon sens peuvent être utiles si vous vous sentez encore dans le flou, du moins pour vos premières fois (formations en ligne, syndicats, etc.).

L’expérience d’Elise Picker

Lors de mon inscription au statut d’artiste auteur, j’ai eu une grosse frayeur : en effet, j’ai rapidement reçu un échéancier mirobolant de charges à payer ! Mes maigres revenus d’autrice allaient tous y passer, et plus encore… Heureusement, des collègues auteurs plus expérimentés m’ont expliqué que ce n’est qu’un prévisionnel type et que je pouvais le “moduler” en fonction de ma propre estimation… Ouf, cela m’a permis de retrouver un peu de sérénité et… un échéancier bien plus réaliste !

De même, mes premières déclarations ont été assez stressantes : peur de se tromper, d’oublier quelque chose, de l’inconnu aussi : combien de charges vais-je payer avec ce que je déclare ? Je me rassurais en me répétant que si en France, le droit à l’erreur a été instauré, ce n’est pas pour rien ! Mais finalement, tout s’est bien passé et je suis parée pour les suivantes.

En tout cas, rien n’est insurmontable, il faut juste avoir conscience que cela prend du temps et demande de la concentration et un suivi régulier pour ne rien omettre ! 

Les déclarations URSSAF et aux impôts se font une fois par an. Toutefois, pour bien les préparer, suivez bien vos ventes et revenus tout au long de l’année, le travail sera facilité.

L’aventure de l’édition

Vous l’aurez compris, écrire, publier, c’est une véritable aventure. Une expérience enrichissante, parfois éprouvante, mais tellement gratifiante lorsque l’on tient entre ses mains l’ouvrage finalisé ou que l’on reçoit les compliments d’un lecteur ! C’est aussi une école de la vie qui nous fait passer par une palette d’émotions en tous genres et nous apprend la persévérance, l’humilité, la patience !

Pour ma part, je ne saurais m’en passer, même si par périodes, j’écris moins ou pas du tout. Cela fait partie intégrante de ma vie et j’y reviens sans cesse ! Je souhaite à toutes celles et ceux dont c’est le projet d’y trouver avant tout beaucoup de plaisir, de ne pas se décourager face aux différentes épreuves qui jalonnent leur parcours, d’être bien accompagné dans leur cheminement et surtout, d’être fier du travail accompli ! Bonne écriture et longue vie à vos ouvrages !

Retrouvez les précédents sujets de Elise Picker

Un parcours émotionnellement dense

L’attente, les doutes – Gérer les refus

Une proposition arrive : céder à la joie ou garder la tête froide ? 

Les commentaires et critiques

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Oups ... Vous utilisez adblock ?

Nous avons détecté que vous utilisez un plugging Adblock. Soutenez-nous et désactivez-le 😊😇

Powered By
Best Wordpress Adblock Detecting Plugin | CHP Adblock