5 livres à lire sur la plage

L’été est là et, même si le soleil se fait timide, rien ne nous empêche de profiter de nos vacances et du calme environnant. Quoi de mieux pour se reposer qu’un bon livre ? De quoi passer des heures à buller sur le sable.

En cette saison 2021, éditions actu vous propose une liste de livres à lire sur la plage prête à l’emploi !

La Princesse au petit moi, de Jean-Christophe Rufin, éditions Flammarion

Alors qu’il pense pouvoir couler des jours heureux à Paris, en attendant une nouvelle affectation dans un pays qu’il espère le moins chaud et désertique possible, Aurel Timescu reçoit la visite d’un émissaire du Starkenbach, un micro-état européen niché dans les Alpes. Le Prince a entendu parler de ses talents d’enquêteur et compte sur son aide dans une troublante affaire de disparition: la disparue n’est autre que la princesse du Starkenbach elle-même, souveraine en titre de la principauté.

Sans monarque, le petit Etat court à sa perte; Aurel est l’ultime recours d’un prince consort aux abois. Assuré de mener son enquête dans des conditions des plus confortables, il se lance dans une traque à rebondissements qui le mènera du petit paradis fiscal jusqu’en Corse, en passant par Paris. Loin des contrées exotiques dont il est coutumier, mais aidé cette fois par une acolyte aussi téméraire que passionnée, le Consul Timescu confirme, s’il le fallait, qu’il est meilleur détective que diplomate.

La princesse au petit moi, de Jean-Christophe Rufin, éditions Flammarion, 20 €.

Quand nos souvenirs viendront danser, de Virginie Grimaldi, éditions Fayard

« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés.


Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue.
Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies -, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. ».
À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.

Quand nos souvenirs viendront danser, de Virginie Grimaldi, éditions Fayard, 7,90€.

Ma vie d’écrivain, de Patrick Roegiers, éditions Grasset

Installé dans la maison de Saint-Maur, d’où sortent tous ses livres, il conte avec humour ses premiers pas dans l’édition. Le bonheur en famille se conjugue avec des coups de théâtre, des incidents tragi-comiques ou carrément burlesques, qui émaillent l’existence de celui qui construit son œuvre au fil de la plume, sans quasiment sortir de son bureau, alors que le monde tourne autour de lui.


Voyages et vacances au bord de la mer, rencontres inattendues, portraits émouvants d’artistes, auteurs, acteurs, chanteurs, éditeurs ou cinéastes admirés.
Portée par une écriture enthousiaste, une éblouissante déclaration d’amour à la France.
Cet hymne à la création crépite comme un feu d’artifice apollinien.

Ma vie d’écrivain, Patrick Roegiers, éditions Grasset, 19€.

Le discours, de Fabrice Caro, éditions Gallimard

“Je prononcerai ce discours à une condition, Ludo, une seule : que tu arrêtes de faire grincer ta fourchette dans ton assiette. Je pourrais tuer pour ça. Il y a des codes, Ludo, sinon c’est le bordel. Sept milliards de névrosés essayant de vivre ensemble, se faisant croire que c’est possible, qu’on ne tue pas pour un grincement de fourchette dans l’assiette, qu’on ne quitte pas son amoureux parce qu’il fait du bruit en buvant son café.”

Lors d’un dîner en famille, Adrien, qui vient de se faire plaquer, apprend qu’il doit prendre la parole au mariage de sa soeur. Entre le gratin dauphinois et les tentatives de discours toutes plus absurdes les unes que les autres, il n’espère qu’une chose : que Sonia revienne. Un récit digne des meilleures comédies romantiques, où l’on retrouve l’humour décalé de Zaï zaï zaï zaï.

Le discours, de Fabrice Caro, éditions Gallimard, 7,50€.

Trois, de Valérie Perrin, éditions Albin Michel

« Je m’appelle Virginie. Aujourd’hui, de Nina, Adrien et Etienne, seul Adrien me parle encore.
Nina me méprise. Quant à Etienne, c’est moi qui ne veux plus de lui. Pourtant, ils me fascinent depuis l’enfance. Je ne me suis jamais attachée qu’à ces trois-là. » 1986. Adrien, Etienne et Nina se rencontrent en CM2. Très vite, ils deviennent fusionnels et une promesse les unit : quitter leur province pour vivre à Paris et ne jamais se séparer.


2017. Une voiture est découverte au fond d’un lac dans le hameau où ils ont grandi. Virginie, journaliste au passé énigmatique, couvre l’événement. Peu à peu, elle dévoile les liens extraordinaires qui unissent ces trois amis d’enfance. Que sont-ils devenus ? Quel rapport entre cette épave et leur histoire d’amitié ?
Valérie Perrin a ce don de saisir la profondeur insoupçonnée des choses de la vie. Au fil d’une intrigue poignante et implacable, elle nous plonge au coeur de l’adolescence, du temps qui passe et nous sépare.

Trois, de Valérie Perrin, éditions Albin Michel, 21,90€.

Parmi les livres à lire sur la page, il y en a bien qui occupera vos après-midi ensoleillée !