Des anciens livres nazis retrouvés grâce à la numérisation

Cela fait deux décennies que le musée juif de Prague mène une recherche mondiale sur les œuvres perdues de la bibliothèque communautaire juive de la ville. Cette dernière fût pillée par les occupants nazis au cours de la Seconde Guerre Mondiale. Ces livres nazis, un trésor découvert en partie grâce aux efforts de numérisation de la bibliothèque de l’UCLA et reconnu par le sceau de propriété violet caractéristique de l’ancienne institution tchèque.

L’utilisation d’Hathitrust

La bibliothécaire des études juives et israéliennes de l’Université de UCLA, Diane Mizrachi, raconte : « En juin 2021, le conservateur des documents rares au Musée juif de Prague, Ivan Kohout, m’a envoyé un mail expliquant qu’en utilisant HathiTrust, ils ont découvert trois éléments de notre collection. Et ce grâce au cachet de propriété d’avant la Seconde Guerre mondiale de la Bibliothèque communautaire juive de Prague. Il s’est ensuite gentiment renseigné sur la restitution. »

La bibliothèque de Los Angeles est l’un des plus grands contributeurs à HathiTrust, une base de données numériques de plusieurs bibliothèques de recherche universitaires qui a, jusqu’à présent numérisé et restitué gratuitement près de 17 millions de volumes consultables en libres accès.

Une découverte de six volumes de livres nazis

Les numéros d’accès des trois livres correspondent bien aux numéros d’accès de l’ancien catalogue de 1939. La raison pour laquelle ces textes particuliers ont été préservés plutôt que détruits reste inconnue, mais les nazis ont adopté une politique d’étude et d’interprétation des écrits juifs selon leur propre point de vue.

L’idée : prouver “scientifiquement” la supériorité de la race aryenne… Finalement, six volumes de la bibliothèque communautaire juive de Prague ont été découverts – sur des sujets allant de la philosophie biblique à la Kabbale.

La bibliothèque de l’UCLA aurait acquis les précieux documents auprès de libraires israéliens lors d’un achat massif dans les années 1960 pour élargir sa collection “Judaica”. Les trésors ont été officiellement rendus à Prague lors d’une cérémonie le 11 mai à la bibliothèque de recherche Charles E.

Grâce à ce grand travail d’archivage numérique en Occident, la tâche des musées pour retrouver les œuvres volées ou perdues est devenue plus facile.

Le 17 mai 2022, l’Université américaine, lancera une exposition numérique accompagnée d’un colloque autour des livres volés par les nazis comme base pour explorer la question des restitutions.

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Oups ... Vous utilisez adblock ?

Nous avons détecté que vous utilisez un plugging Adblock. Soutenez-nous et désactivez-le 😊😇

Powered By
Best Wordpress Adblock Detecting Plugin | CHP Adblock