6 parutions du mois d’août 2022

Chaque mois, éditions actu vous propose une liste non-exhaustive du calendrier des parutions du mois. Découvrons ensemble les 6 parutions du mois d’août.

Cher connard, Livre de Virginie Despentes, sortie le 17 août 2022 aux éditions Grasset

«  Cher connard,
J’ai lu ce que tu as publie sur ton compte Insta. Tu es comme un pigeon qui m’aurait chie sur l’e paule en passant. C’est salissant, et tre s de sagre able. Ouin ouin ouin je suis une petite baltringue qui n’inte resse personne et je couine comme un chihuahua parce que je re ve qu’on me remarque. Gloire aux re seaux sociaux  : tu l’as eu, ton quart d’heure de gloire. La preuve  : je t’écris.  »

 Après le triomphe de sa trilogie Vernon Subutex, le grand retour de Virginie Despentes avec ces Liaisons dangereuses ultra-contemporaines.
Roman de rage et de consolation, de colère et d’acceptation, où l’amitié se révèle plus forte que les faiblesses humaines…

Acheter le livre

Le Livre des sœurs, Livre d’Amélie Nothomb, sortie le 17 août aux éditions Albin Michel

“Les mots ont le pouvoir qu’on leur donne.”  Amélie Nothomb

Acheter le livre

Le Jeu de la reine, Livre d’Elizabeth Fermantle, sortie le 17 août 2022 aux éditions Hauteville

Mais qui fut la seule femme à avoir survécu à Henry VIII ?

Voici son portrait…

Veuve pour la deuxième fois à l’âge de trente et un ans, Catherine Parr est contrainte de retourner à la cour du vieux roi Henri VIII. Captivé par son honnêteté et son intelligence, Henri Tudor décide de l’épouser.

Tandis que Thomas Seymour, le fougueux amant de Catherine est envoyé au loin, celle-ci devient reine d’Angleterre. Passionnée par la réforme religieuse, et gardant à l’esprit le destin funeste des précédentes femmes de son mari, elle doit faire appel à toute son intelligence pour déjouer les manigances de la cour. Entre les complots, les exécutions perpétuelles et les jalousies des courtisans, elle a très peu d’espoir de survivre…

Pour les fans de Philippa Gregory, de Hilary Mantel et d’Alison Weir. Bientôt adapté au cinéma avec Jude Law et Alicia Vikander, Le Jeu de la reine est un récit passionnant, riche en détails historiques, sur une reine Tudor qui a épousé quatre hommes et survécu à trois d’entre eux, dont Henri VIII.

Acheter le livre

L’insoupçonnable héritage de Monsieur Meyer, Livre de Ariel Sibony, sortie le 30 août 2022 aux éditions Ramsay

Un premier roman riche en émotions, aventures, voyages, qui traite de complexités des relations intergénérationnelles
Tout semble sourire à Alexandre à l’aube de ses cinquante ans. Marié, 3 enfants, il a tout pour être heureux.

Mais le 31 juillet 2017, alors qu’il s’apprête à signer la vente de sa galerie d’art parisienne, il apprend l’AVC, puis la mort brutale de son père… ce père avec qui, toute sa vie durant, la relation aura été distendue et marquée par une incompréhension mutuelle.

La surprise d’un héritage inattendu achève de le bouleverser. Ses deux sœurs reçoivent appartement et terrain à l’autre bout de la planète, et lui, comme un ultime affront de son géniteur, hérite d’un misérable carton de déménagement. Contre toute attente, ce qu’il y découvre le plonge dans un passé inconnu et incongru. Lettres, objets et photos témoignent d’une jeunesse à mille lieues de l’image terne de ce père taciturne.

Acheter le livre

La Madeleine Proust, une vie. Libération. 1942-1945, Livre de Lola Semonin, sortie le 25 août 2022 aux éditions Presse De La Cité

La Madeleine Proust, une vie. Libération. 1942-1945 clôt la fresque romanesque qui donne vie à la Madeleine Proust, le personnage de théâtre de Lola Sémonin. Après l’enfance (Quand j’étais p’tite), l’adolescence (Ma drôle de guerre), sa vie de jeune fille (Sous la botte), la Madeleine s’émancipe !

Tous les jours, un pauvre bout de ciel gris entre deux toits, un ciel de lait caillé. La seule couleur de Paris, c’est le rouge vif des drapeaux nazis et elle nous glace les os. L’hiver était revenu avec sa gouillasse et ses marchands de marrons chauds. Au printemps, il y aurait à nouveau les vendeuses de violettes. Et j’irais respirer ces fleurs en pleurant mon pays.

La Madeleine, toujours bonne chez un fondé de pouvoir de la Banque de France, a le mal du pays. Grâce à sa rencontre avec Margot, jeune communiste pleine de gouaille, elle ” se débroussaille ” ! Avec ce style vif, coloré, qui fait de la Madeleine une héroïne haute en couleur et attachante, l’auteure nous donne à revivre l’Occupation à Paris avec ses drames et ses zones d’ombre, puis revenir dans le Haut-Doubs, où Madeleine retrouve les siens. Entre rires et larmes, pour notre plus grand bonheur !

Une saga romanesque à inscrire au patrimoine.

Acheter le livre

Paris, Livre de Yann Mix, sortie le 31 août 2022 aux éditions Grasset

« La province fournit Paris en combustibles : je décidai donc de m’y brûler, et pas simplement les ailes. Je n’avais pas d’ailes de toute façon. Je n’avais rien, à part cent francs en poche et la chance, grâce à un gardien de nuit complaisant, de pouvoir dormir dans les travées de la bibliothèque du centre Beaubourg, parmi les livres.

Du coup j’ai lu. A l’aube, je quittais les lieux, allant traîner mes drôles de guêtres dans les rues. Je n’avais aucune connaissance, pas vraiment d’amis, zéro petite amie. Je n’avais que moi, la solitude qui pesait sur moi, et ce ciel grand cendre au-dessus de ma tête. Je me nourrissais de grec-frites. J’ai fini par rencontrer des gens. Roger Knobelspiess, ex-lieutenant de Mesrine, m’a prêté un minuscule gourbi.

J’ai vécu dans un squat. J’allais bien, je ne me plaignais jamais : j’étais heureux car je savais que vingt-cinq ans était un âge inventé pour cette misère marrante, cette mélancolie spéciale, cette errance pathétique. Je me regardais en train d’être ce que je voulais devenir, ou plutôt, je m’observais en train de devenir ce que je voulais être.

Paris, c’était l’édition : j’allais donc tout donner pour faire mon trou, me faire un nom, devenir célèbre – ou finir dans le caniveau, sous la pluie battante, m’enrhumer, et mourir. J’ai surjoué tout ça, avec un zest de romantisme béat, assez content de ma condition, fier de n’être rien et de vouloir beaucoup. J’ai tapé à des portes. Des gens ont été méchants. J’ai insisté. D’autres ont été gentils. 


Paris est une galerie de leurs portraits, mâtinée d’épisodes de galériens. J’ai beaucoup arpenté, beaucoup marché, beaucoup espéré, énormément souffert mais je dois dire que jamais je ne me suis ennuyé.

Des instants de tragédie ? Il y en eut ; des scènes de comédie : plus encore. Vous allez me suivre ici en train de réussir et de rater, en train de séduire et d’échouer, en train de m’introduire dans cocktails et de m’y faire éjecter, en train de gagner un peu d’argent et d’en perdre beaucoup, en train de me faire quelques amis et de me fâcher avec eux, en train de rire souvent et de pleurer parfois.

En train, surtout, d’oublier en moi le provincial, ce qui est toujours une erreur et mène droit au ridicule. Un Rastignac de plus parmi les pots d’échappements. Des débuts dans la vie ? Non : un commencement dans la carrière. Sauf que je n’ai jamais fait carrière dans quoi que ce soit. Voilà en tout cas, chers amis, comment tout a commencé. »

Acheter le livre